Archives pour la catégorie Totalitarisme

An eyewitness to history: Kitty Werthmann

Through this now famous « warning to America », 87 year old Kitty Werthman describes nazi-controlled Austria. A presentation that hits home pretty hard.

Publicités

Détournements de langage

Le magazine d’opinion Regards désespère: « À tel point que l’on n’assiste plus désormais à de « simples » promesses de campagne non tenues, mais plutôt à une antinomie, en temps réel, entre les faits tels qu’ils sont, objectivement, et la manière dont la communication gouvernementale nous les présente. »

Article  » La désastreuse manipulation des mots »

 

En finir avec l’aberration industrielle

Malgré les recommandations des experts du milieu, ces agriculteur démontrent qu’une agriculture normale produit mieux et moins cher qu’une installation industrielle:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/02/27/surendettes-des-eleveurs-choisissent-de-sortir-du-depenser-plus-pour-produire-plus_4872777_3224.html

Partagé par MrMondialisation: « Voici les témoignages de quelques couples d’agriculteurs qui, soutenus par l’association « Solidarité paysans », sont parvenus à redresser leurs comptes, non sans difficulté. La première étape ? Faire paître les vaches à l’extérieur au lieu de les gaver de maïs. Révolutionnaire, non… ? »

Connaître ses droits, c’est risquer d’être violent

Coup de gueule d’une avocate relayé par le NouvelObs:

« Devant donner sa position sur la demande de mise en liberté d’un individu soupçonné d’avoir participé à des violences lors d’une manifestation, le procureur général de Paris choisit de s’y opposer. Parmi les raisons invoquées, un tract trouvé en perquisition. Il s’agit d’un document d’un syndicat d’avocats donnant des conseils en cas d’interpellation. Sur ce tract, sont énoncés les droits des personnes placées en garde à vue (le droit au silence, le droit de se faire assister d’un avocat, de prévenir sa famille, de bénéficier d’un examen médical), il y est aussi prescrit de ne pas insulter les forces de l’ordre ni d’avoir un comportement violent envers eux.

Pour le procureur général, détenir un tel document prouve la volonté de participer à une action violente et justifie ainsi la répression la plus ferme. Il semble donc que connaître ses droits en cas de placement en garde à vue caractériserait une intention de nuire. »

Les fachos au bûcher

Ornella Guyet : L’archétype de la désinformation

Extrême droite, moi ?