« On va quand même pas me le reprocher! »

Batrice Dalle raconte avoir fait un peu d’argent de poche en vendant (on aimerait savoir à qui) des morceaux de cadavres découpés et volés dans des morgues. Fascination esthétique oblige, il lui est arrivé d’en faire à dîner.

Morceau choisi:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s